TS2


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» IMPORTANT!!!!
Ven 6 Mar - 23:22 par Lilian

» j'espère que tu la connais pas celle là
Ven 9 Jan - 23:35 par Clément

» BONNNNNNNNEEEEEEEE ANNNNNNNNNNNNNNNNEEEEEEEEEEEEEE!!!!!!!!!!
Sam 3 Jan - 13:56 par Tristan

» Dissert de philo number TWO : "La conscience de soi peut-elle être certaine?"
Lun 29 Déc - 12:43 par Clément

» carte de géographie
Mer 24 Déc - 21:33 par Clément

» DM de physique-chimie pour la rentrée
Mer 24 Déc - 21:32 par Clément

» le couple de la mort
Sam 20 Déc - 18:43 par Julboy

» une sinécure^^
Jeu 18 Déc - 23:29 par Clément

» DS d'histoire
Lun 15 Déc - 19:57 par Clément

Mots-clés
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Dm D'Histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Antonin
Admin
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 12/10/2008
Age : 27

MessageSujet: Dm D'Histoire   Lun 13 Oct - 23:59

Bac blanc: Etude d'un ensemble documentaire.
Sujet: Le mur de Berlin.

Document1


Document 2: Les origines du mur selon les autorités de RDA.
Pour mettre un terme aux activités hostiles des forces revanchardes et militaristes de l'Allemagne de l'Ouest et de
Berlin-Ouest, un système de contrôle semblable à ceux qui sont habituellement en vigueur aux frontières de tous les
états souverains sera mis en place aux frontières de la République démocratique allemande, y compris à la frontière des
secteurs occidentaux du « Grand Berlin ».
Des mesures de sauvegarde devront être prises et des contrôles efficaces devront être effectués aux limites de Berlin-
Ouest pour fermer la route aux activités subversives. Les citoyens de la République démocratique allemande ne
pourront franchir ces frontières qu'avec ude permission spéciale.
Jusqu'à ce que Berlin-Ouest soit devenue une ville libre, neutre et démilitarisée, les citoyens de la capitale de la
République démocratique allemande devront avoir un permis spécial pour franchir la frontière de Berlin-Ouest.
Les civils de Berlin-Ouest peuvent se rendre dans la capitale de la République démocratique allemande (Berlin
démocratique) en présentant leurs cartes d'identité de Berlin-Ouest. Les politiciens revanchards et les agents du
militarisme ouest-allemand ne sont pas autorisés à entrer sur le territoire de la capitale de la RDA (Berlin
démocratique).
Décret du gouvernement de la RDA, nuit du 12 au 13 août 1961.



Document 3: Un Français témoigne.
La situation semble calme actuellement dans les deux parties de Berlin. La seule manifestation qui aurait pu prendre des
proportions dangereuses est celle qui a eu lieu hier au soir à la porte de Brandebourg, où quelques milliers
d'Occidentaux s'étaient groupés, jusqu'à minuit, face à la frontière sectorale. (...)
Treize points de passage restent ouverts. Quant aux autres, on signale ici et là que d'épais murs de maçonnerie
commencent à être construits, que des fossés sont creusés. Les lignes [de chemin de fer] reliant Berlin-Ouest à la zone
(telles que celles de Potsdam ou d'Oranienbourg) sont interrompues à la frontière zonale, les rails étant enlevés sur une
certaine longueur. (...)
De nombreuses gares en secteur oriental sont fermées.
Au total, 3 700 réfugiés se sont présentés à Marienfelde entre samedi 12 heures et dimanche 14 heures. Brandt [Willy
Brandt bourgmestre, c'est-à-dire maire de Berlin-Ouest futur chancelier social-démocrate de la RFA de 1969 à 1974] a
précisé hier soir qu'encore 800 s'étaient présentés au centre d'accueil dans la journée entre 10 heures du matin et 6
heures du soir.
Mais notre service de la Sûreté précise qu'une cinquantaine de personnes seulement, parmi celles qui se sont fait
enregistrer, avaient passé après la fermeture des frontières. Ce chiffre doit probablement être multiplié par deux ou trois,
pour tenir compte des gens qui sont allés directement chez des amis ou parents à Berlin-Ouest (...).





M, de Guényveau, chef de la division politique du Gouvernement militaire français de Berlin, 14 août 1961, Document
diplomatiques français, no 71, Imprimerie nationale, Paris, 1998.

Document 4: Kennedy, « Ich bin ein Berliner », 1963.
Il a deux mille ans le plus grand acte d'orgueil, c'était de dire « Civis Romanus sum » [« je suis citoyen romain »].
Aujourd'hui, dans le monde de la liberté on ne saurait se donner plus d'honneur que de dire « Ich bin ein Berliner » [« Je
suis berlinois »]. Il ne manque pas de gens au monde qui ne comprennent vraiment pas, ou qui prétendent ne pas
comprendre, quel est l'enjeu de la lutte entre le communisme et le monde libre. Qu'ils viennent à Berlin ! Il y en a
d'autres qui affirment que l'avenir est au communisme. Qu'ils viennent eux aussi à Berlin! Certains, enfin, en Europe et
ailleurs, déclarent qu'on peut collaborer avec les communistes. Qu'ils viennent à Berlin ! Et il y en a même un petit
nombre qui, tout en reconnaissant les méfaits du communisme, estiment qu'il leur permet néanmoins de faire des
progrès économiques. Qu'ils viennent donc s'en convaincre à Berlin !
La liberté connaît, certes, bien des difficultés et notre démocratie n'est pas parfaite. Cependant, nous n'avons jamais eu
besoin, nous, d'ériger un mur pour empêcher les gens chez
nous, pour les empêcher de s'enfuir. (...)
Le Mur est la preuve la plus abominable et la plus éclatante de la
faillite du système communiste. L'aveu de cet échec est visible aux
yeux du monde entier. Mais nous n'en éprouvons aucune satisfaction,
car, comme l'a dit votre bourgmestre [Willy Brandt], il est une offense
au monde, une offense à l'humanité.
John F. Kennedy, président des Etats-Unis, discours prononcé à Berlin,
le 27 juin 1963








Document 5: Photographie de Peter Fechter,
1962. Le 17 août 1962, Peter Fechter, un
Allemand de RDA âgé de 18 ans, franchit le mur,
mais est atteint par les tirs des gardes-frontières.
Tombé en territoire est-allemand, il ne reçoit
aucun secours médical et meurt sous les yeux de
centaines de témoins. Onze ans plus tard, en
1973, la Stasi, police politique de la RDA, reçoit
cet ordre du gouvernement : « N'hésitez pas à
faire usage de votre arme même si la
violation de la frontière concerne des
femmes et des enfants, ce qui est une
stratégie souvent utilisée par les traîtres ».



Première partie: analyse des documents.
1. Quel est le sort de Berlin depuis 1945 ? Quelles sont les
conséquences de la guerre froide pour la ville et l'Allemagne ?
(doc. 1)
2. Que décident les autorités de RDA pour empêcher l'exode des
Allemands de l'Est vers l'Ouest ? Comment justifient-elles
cette décision ? (doc. 1 et 2)
3. Comment le mur de Berlin est-il rendu infranchissable ? (dcc.
1 et 3)
4. Comment les Occidentaux réagissent-ils ? Que prouve la
construction du mur pour le président Kennedy ? (doc. 3 et 4)
5. A quel risque les candidats à l'évasion s'exposent-ils ?
Pourquoi ? (doc. 1 et 5)
Deuxième partie: réponse organisée au sujet.
A l'aide des réponses aux questions, des informations contenues dans
les documents et de vos connaissances personnelles, rédigez une
réponse organisée au sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la2emedimension.1fr1.net
 
Dm D'Histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !
» mémo sujets histoire geo
» Base 60 (histoire des mathémtatique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TS2 :: Aide =) :: Histoire-
Sauter vers: